www.planet-fintech.com

Facebook LinkedIn Twitter
La fintech Akt.io qui révolutionne le monde de l’investissement lève 7 M€

Akt.io, la startup créée par Automata Group, lève 7 millions d'euros pour fusionner les outils d’investissement innovants, la finance décentralisée (DeFi) et des solutions de paiement au sein d’une seule plateforme.

Paris, le 12 juillet 2021 - Fondée en 2017 par des passionnés de la finance, Akt.io a dans un premier temps levé 2,5 millions d’euros auprès d’investisseurs privés. Une fois cet objectif atteint, l'équipe a lancé la pré-vente de leurs jetons (tokens) auprès d’investisseurs privés, de business angels et de fonds d’investissement. Cette pré-vente lui permet aujourd’hui de lever 7 millions d'euros.

Cette levée de fonds a pour but d‘accompagner la croissance du groupe et des équipes déjà en place. « Dans le sud de la France, nous avons installé notre pôle « tech » où nous avons recruté parmi les meilleurs ingénieurs ainsi que de nouveaux talents dans les domaines UX/UI et marketing pour passer à une quarantaine de collaborateurs à la fin du mois de juillet. Notre but est de recruter une centaine de collaborateurs d’ici la fin de l’année afin de déployer notre offre en France, Royaume-Uni, Irlande ainsi qu’en Allemagne » explique Gaël Itier, CEO et fondateur d’Akt.io.

La start-up espère maintenant lever 27 millions d’euros d’ici la fin de l'année.

Un projet intrinsèquement « disruptif »


Au lieu de se focaliser sur les dépenses de leurs clients, comme le font la plupart des acteurs dans l'industrie, akt.io propose au contraire des solutions financières pour faire fructifier leur argent avec des investissements, tout en permettant à l’argent investi d’être disponible à première demande.

« Plus besoin de jongler entre un compte courant pour les dépenses du quotidien, un autre compte pour investir en bourse, et encore un compte différent pour acheter des cryptomonnaies… Tous ces trois univers sont réunis sur une seule et même application » résume le CEO.

Des outils de gestion de patrimoine à la pointe de l’innovation


Une première version de l’application en version bêta test doit voir le jour pendant l’été pour un groupe privé de testeurs.

« Nos utilisateurs n’ont plus à choisir entre bloquer leur argent en effectuant des investissements ou sacrifier leur rendement s’ils souhaitent récupérer leur argent » poursuit Gaël Itier. Le but est de rendre ces solutions Crypto et de finance décentralisée (DeFi) accessibles au grand public.

Une solution de paiement unique


Mais ce qui rend akt.io fondamentalement disruptive, c’est que tous ces investissements effectués sur la plateforme sont reliés à une carte bancaire, baptisée « Wealth Card ». Les utilisateurs peuvent ainsi payer directement avec l’argent investi sur la plateforme, comme des crypto-monnaies, des stable coins ou les intérêts générés par les placements.

« Faire travailler son argent tout en lui permettant de rester disponible à la dépense et même de payer avec les intérêts générés, voilà ce qui rend notre application unique au monde » résume Gaël Itier.

Objectifs ambitieux pour l’avenir


L’entreprise a des objectifs ambitieux comme celui d'atteindre 1 million d’utilisateurs d’ici la fin 2022 et 3 millions à la fin 2023. Son objectif est de changer le monde de l’investissement et de rendre possible le paiement avec l’argent investi, pour que l’argent mis sur la plateforme ne s'arrête jamais de travailler.

A propos
Akt.io : la fintech créée par Automata Group fusionne les outils d’investissement innovants pour que leurs clients puissent vivre une vie plus riche avec l’argent qui n'arrête jamais de travailler pour eux. Akt.io veut transformer le monde financier avec les technologies innovantes pour que vous puissiez gagner de l'intérêt quotidien avec des investissements numériques, investir automatiquement avec des algorithmes intelligents, faire des investissements fractionnés avec votre téléphone et payer directement avec l’argent investi avec une seule application mobile.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :

Inscription à la newsletter