www.planet-fintech.com
RGPD, un facteur de croissance pour la FrenchTech

Par Karl Sivignon d'Arturo-crédit.com

Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en vigueur ce mois-ci, en semant la panique dans les entreprises. Comment passer d'un simple stockage et usage des données à un traitement exigeant dont on est le seul responsable ? Comment éviter les amendes, qui peuvent aller jusqu'à 4% du chiffre d'affaires global de l'entreprise ? Que faire avec des millions de giga-octets de données qu'on possède ? Les entreprises « traditionnelles » ressentent très fortement le poids de la nouvelle règlementation, et le nombre incroyable de tables rondes et de formations à ce sujet en sont un bon exemple. Pourtant, pour d'autres, et notamment pour les jeunes pousses de la FrenchTech, le RGPD peut devenir un véritable facteur de croissance, et ce pour plusieurs raisons.

Partir de zéro pour 100% de conformité

De nombreux cabinets de conseil proposent à de grands groupes de supprimer toutes les données inutiles ou non utilisées, et ainsi diminuer le nombre de données à soumettre au RGPD. Pour de nombreuses sociétés, cela représente une contrainte de perdre de précieuses données pour ne pas risquer de payer des amendes très lourdes.

Dans ce contexte, les jeunes entreprises, et notamment les Fintechs qui sont amenées à gérer un nombre important de données sensibles, ont un avantage considérable. Sachant que les exigences du RGPD sont connues depuis quasiment deux ans déjà, elles ont pu mettre en place les bonnes pratiques harmonisées dès le début de leur activité. Ainsi, elles peuvent garantir une conformité parfaite au Règlement beaucoup plus facilement. Leurs systèmes de sécurité sont homogènes et fiables et elles peuvent jouer la carte du RGPD comme un réel avantage concurrentiel.

Gagner en fiabilité auprès d'un public sensibilisé

Dans le même temps, grâce au RGPD mais aussi dans le contexte du scandale de gestion des données de Facebook, le public devient de plus en plus sensible à un traitement rigoureux des données personnelles et beaucoup plus réceptif à choisir les services d'une société soucieuse de la sécurité de ses clients. Ainsi, selon une étude de CSA Research de septembre 2017, 85% des Français se disent préoccupés par la protection de leurs données personnelles, ce qui correspond à une augmentation de 4 points par rapport à 2014, et pour les jeunes Français ce taux s'élève même à 93%. La conformité au RGPD peut ainsi aider à attirer de nouveaux clients.

Le RGPD peut apporter des bénéfices qui dépassent la seule question de la protection des données. L'image d'une entreprise soucieuse des droits de ses clients au sens large peut aider à bâtir une relation de confiance avec eux, les fidéliser et faciliter ainsi le business. La conformité au RGPD est un bon moyen de moderniser l'image de la société, montrer son dynamisme là où d'autres rencontrent des difficultés.

Accélérer la croissance à l'international

Enfin, le RGPD est un règlement européen, mais sa portée dépasse largement les frontières du Vieux Continent. Indépendamment du lieu où elles sont basées, les entreprises sont soumises au RGPD dès qu'elles stockent ou traitent les données des Européens. Le règlement homogénéise les processus de traitement des données à l'international car, pour éviter les amendes, il est recommandé à toute entreprise internationale de s'aligner aux nouvelles règles. Ainsi, il facilite l'expansion des jeunes entreprises. Conformes dans un pays européen, elles gagneront plus facilement la confiance des utilisateurs des autres pays et verront leurs démarches facilitées.

Le RGPD, tant redouté par certains, est une réponse à un besoin naissant, celui de sentir sa vie privée protégée. Les startups, qui sont aujourd'hui les premières à s'y adapter, auront sans doute une longueur d'avance sur le marché et gagneront plus facilement la confiance de ceux que l'actualité mondiale inquiète déjà assez.

Par Karl Sivignon, président fondateur Arturo-crédit.com


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :